Entrevue: Julie Golob (au SHOT Show 2016)

15 février 2016

Entrevues, SHOT SHOW

Au SHOT Show 2016 à Las Vegas j’ai rencontré Julie Golob au kiosque de Smith&Wesson et j’en ai profité pour lui poser quelques questions.

Julie est tireur professionnel, auteur de livres, ancien combattant, personnalité médiatique, elle aime la chasse et est maman de 2 enfants.

Elle possède plus de 50 titres nationaux, internationaux, champions du monde et avec plus de 120 victoires à des compétitions majeures depuis 1997.

Julie est capitaine de l’équipe de tir Smith&Wesson.

 

BBC: Qu’est-ce qui te motive encore dans le tir?
JG: Je fais des compétitions dans tellement d’endroits à travers le monde et aux États-Unis que je crois finalement que c’est la passion partagée pour le sport. Oui j’aime gagner des titres et me tester au champ de tir, mais voir grandir les gens dans le sport de tir, c’est merveilleux.

 

BBC: Combien d’heures d’entrainement par semaine?
JG: Ça dépend du temps de l’année, mais dans le plus fort, je consacre 3 à 4 heures de tir et ce, 3 à 5 fois par semaine.

 

BBC: Et le tir à sec?
JG: Ho! la chose que nous aimons haïr….. Idéalement à tous les jours pendant 10 à 15 minutes. Si la météo n’est pas bonne, je peux passer jusqu’à 1 heure. Je ne passe jamais 1 heure complète, je la sépare en plusieurs séances, car le tir à sec et très difficile mentalement et je dois prendre une pause entre les séances afin de m’assure que je ne crée pas de mauvaises habitudes.

 

BBC: parle-moi de ta préparation mentale pour les compétitions?
JG: Avant d’être maman, j’y passais beaucoup de temps. Maintenant, je suis plus multitâches et ça m’aide beaucoup comme mère. Maintenant quand je vais à un match, c’est simplement de planifier mes stages, vider mon esprit et accepter ce qui va arriver. Je crois que quand tu arrives à un certain niveau, tu arrêtes d’être trop critique envers toi-même et tu sais que tu vas mettre tout ton effort à ce que tu fais, planifier, accepter et y aller.

 

BBC: Des conseils pour les tireurs comme moi par exemple qui débute en IPSC
JG: Continuer, continuer et s’exposer à autant de compétition difficile que possible. Parce qu’éventuellement vous allez tous tirer la même chose, mais un peu plus mélanger. Le plus souvent possible exposer vous à des compétitions de haut niveau avec plusieurs stages. Tirez avec des bons tireurs, tirez avec des tireurs moins bons que vous. Vous pouvez toujours apprendre des choses de tout le monde et garder en tête qu’il y a toujours une leçon durant les matchs.

 

Voici l’entrevue réaliser en anglais

 

Pour suivre Julie: www.juliegolob.com

 

Soyez sécuritaire et faite Bang Bang.

Raynald Robitaille

, ,

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :