Guide: Débuter en IPSC #8 – Prise en main

3 avril 2016

Guide

Débuter en IPSC (armes de poing) – Prise en main

Un des fondements importants du tir au pistolet et des compétitions d’IPSC est la prise en main (la « grip » en anglais). La plupart des instructeurs de tir et tireurs de haut niveau sont tous d’accord pour dire qu’il existe quatre grands principes de base pour une prise en main efficace, voici ces principes:

  1. Avoir une prise en main la plus haute possible sur l’arme
  2. Avoir le plus de surface des mains en contact avec l’arme
  3. Tenir l’arme fermement
  4. Tenir l’arme afin de maîtriser ses contrôles

 

1- Avoir une prise en main la plus haute possible sur l’arme permet de maitriser le recul efficacement. Il s’agit d’effectuer un test au centre de tir pour le prouver; tenez l’arme à une position très basse, effectuez un tir et remarquez le recul de l’arme durant ce tir. Puis refaire un tir en positionnant vos mains le plus haut possible sur l’arme tout en remarquant le recul de l’arme. Le test parle de lui même et en contrôlant ainsi le recul, il vous sera possible d’effectuer des tirs doublé (2 tirs très rapides), essentiel à la pratique et aux compétitions en IPSC.

 

2-Avoir le plus de surface des mains en contact avec l’arme est aussi un principe essentiel qui permet de maitriser le recul efficacement. Plus vous aurez de surface en contact, plus facile la gestion du recul se fera. Pensez et imaginez vos mains sur l’arme comme un étau. Pas besoin d’un diplôme en physique pour comprendre que plus il y a de surface des mains en contact avec le pistolet, plus votre arme sera stable et l’effet du recul sera minimisé.

 

3- Tenir l’arme fermement est un sujet très controversé et aussi très personnel. Vous allez entendre plusieurs techniques et plusieurs écoles de pensée et certains y vont même avec des pourcentages; 60%/40%, 70%/30%, 50% de chaque main, la technique poussée/tirée (« push/pull » en anglais). Une chose est certaine, plus fort sera la prise en main, mieux le recul sera contrôlé. Le mieux est d’essayer plusieurs techniques et d’adopter celle qui fonctionne pour vous. La technique poussée/tirée (« push/pull » en anglais) et adoptée par plusieurs tireurs d’IPSC et elle permet un bon contrôle du recul.

 

4- Tenir l’arme afin de maîtriser ses contrôles est différents pour chacun. Chaque arme est différente et nous n’avons pas tous les mêmes mains. Je vous donne un exemple précis, je tire parfois par plaisir avec un Sig Sauer P226 et la façon que je positionne le pouce de ma main forte interfère régulièrement avec le verrou de la glissière empêchant ainsi de la verrouiller en place lorsque le chargeur est vide. Donc avec cette arme, je dois positionner ma main forte d’une autre façon, modifiant ainsi ma « grip » naturelle. C’est assez facile à faire au centre de tir en tirant par plaisir, mais probablement impossible durant une compétition d’IPSC ou le naturel reviendrait assez rapidement.

 

Une dernière chose pour les tirs à une main, il n’existe aucun secret et il s’agit de tenir l’arme la plus fermement possible tout en gardant le contrôle de l’index sur la détente. Il faut pratiquer régulièrement de chaque main, spécialement de la main de support (souvent appelé main faible).

 

Soyez sécuritaire et faite Bang Bang.

Raynald Robitaille

 

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :