Guide: Débuter en IPSC #10 – Image de mire

31 mai 2016

Guide

Débuter en IPSC (armes de poing) – Image de mire

La plupart des gens s’imagine que pour tirer précisément sur une cible avec un pistolet, nous devons regarder la cible, rien n’est plus faux! D’autre pensent aussi que pour viser juste, il faut fermer un oeil et encore une fois, rien n’est plus faux! Si c’était aussi facile, ce chapitre ne serait que de quelques lignes.

Essayons plutôt de comprendre comment notre cerveau fonctionne. Si vous devez passer dans un endroit très étroit avec votre voiture, disons entre 2 autres véhicules ou il ne vous reste que quelques cm (ou quelques pouces) de chaque côté. Est-ce que vous regardez constamment de chaque côté pour voir ou vous êtes situez? Non. Vous regardez directement l’ouverture dans son ensemble car votre cerveau est parfaitement en mesure trouver le centre afin de vous y conduire tout naturellement. Effectivement le cerveau trouve naturellement le centre d’une zone. Il me serait impossible de vous en expliquer davantage, mais c’est comme ça qu’il fonctionne.

Donc partant de ce principe, Vous n’avez pas à regarder la cible pour tirer au centre. Vos yeux ont seulement à localiser cette cible. Votre cerveaux va rapidement analyser la distance et la grandeur de cette cible, ensuite votre mémoire musculaire devrait aligner parfaitement vos mires dans le centre de la cible (Guide: Débuter en IPSC #9). Si vous n’arrivez pas à tirer au centre, c’est que vos alignements de mires ne sont pas parfait. Il est aussi fort possible que votre arme bouge durant que vous pressé la détente.

Vous devez aussi tirer avec les deux yeux ouvert car sinon, votre cerveau ne reçoit que 50% de l’information dont il a besoin afin d’évaluer et de calculer vos mouvements, donc si vous lui couper la moitié de ce qu’il doit recevoir, vous ne vous aidez pas. La plupart des gens ferme un oeil et regarde seulement avec leur oeil dominant car sinon, ils voient double! Effectivement si vous allez au club de tir que quelques fois par année, vos yeux ne sont pas entrainés à regarder la cible et la mire avant en même temps. De plus, votre cerveau doit aussi être entrainé à analyser l’information dont il dispose.

Si vous voyez double, vous devez entrainer votre cerveau à garder l’image de votre oeil dominant et à exclure l’autre. Votre oeil dominant doit d’ailleur se concentrer que sur la mire avant de votre arme. Avec de la pratique, votre oeil dominant donnera à votre cerveau l’information de votre mire avant et l’autre oeil donne de l’information sur la cible à tirer.

Pour ceux plus âgés (comme moi) qui doivent porter des lunettes pour la vue de près, il est important d’avoir vos mires (et surtout celle d’avant) au point de focalisation. Il est normalement difficile, voire même impossible (selon votre force de correction), de porter des lunettes de force égale pour les deux yeux et d’être en mesure d’avoir une focalisation sur la mire avant et sur une cible à 20 mètres. Il existe une façon de corriger ce problème, porter seulement un verre correctif de près pour l’oeil dominant et un verre sans correction (ou avec correction de loin si vous avez besoin) de l’autre oeil. Donc si votre oeil dominant est le droit, vous portez des lunettes de sécurité avec une lentille corrective de près seulement à droite. Vous devez consulter votre optométriste afin qu’il ajuste la force avec la distance entre votre oeil et votre mire (à calculer d’avance). Votre cerveau va s’ajuster (après quelques jours) et votre vision sera ainsi au point de focalisation à votre mire avant et claire à votre cible et ce, peut importe la distance. Le cerveau est donc capable d’analyser deux images différente et à des distances différentes.

 

Soyez sécuritaire et faite Bang Bang.

Raynald Robitaille

 

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :